Provencher Roy Provencher Roy
 

RITZ-CARLTON MONTRÉAL

Montréal / Canada

UN HABIT DE VERRE POUR L’HÔTEL RITZ-CARLTON
Inauguré en 1912, le Ritz-Carlton est le seul grand hôtel de luxe montréalais à avoir survécu jusqu’à nos jours sans changer de vocation. Remarquable par ses façades ainsi que par ses élégants intérieurs inspirés du style Adam, cet hôtel est l’un des joyaux de l’architecture montréalaise. Or, malgré ses qualités indéniables, le Ritz-Carlton ne correspondait plus à la nouvelle demande touristique, en profonde mutation depuis un certain nombre d’années.

LE RAJEUNISSEMENT D'UN SYMBOLE VIBRANT

La direction de l’établissement souhaitait procéder aux transformations nécessaires. Le projet d’une superficie totale de 43 000 m2 englobe la rénovation des chambres et des espaces publics de l'hôtel historique avec ses 130 chambres, et un agrandissement de 12 500 mpouvant loger 45 unités résidentielles.

L'EXIGUÏTÉ DU SITE
Les architectes devaient concevoir cette aile au seul endroit encore  disponible sur le site, à savoir le long de la façade ouest du bâtiment, au-dessus d’un garage datant des années trente. Un volume de deux étages devait également être ajouté sur le toit de l’édifice historique. « Il est très délicat d’intervenir sur une structure existante. Nous avons dû la renforcer et faire preuve de beaucoup d’imagination pour y intégrer les nouveaux systèmes électromécaniques ».

UN GESTE CONTEMPORAIN SUR UN ÉDIFICE PATRIMONIAL

Une des difficultés majeures du projet était d’intégrer la nouvelle aile résidentielle sans mimer le bâtiment existant, mais sans non plus en occulter le caractère unique. À l’instar d’architectes comme Pei (la pyramide du Louvre) et Foster (la coupole du Reichstag), Provencher_Roy a opté pour une enveloppe de verre et d’acier qui évoque la géométrie et le rythme de la façade de 1912, tout en s’en démarquant par un geste résolument contemporain. Dans le même esprit, les deux étages supplémentaires ont été construits en retrait pour préserver les lignes
architecturales de la corniche.

« Notre credo a été de respecter l’identité de ce bâtiment remarquable, en imaginant une façon de l’agrandir qui puisse le valoriser. La nouvelle aile joue sur les profondeurs en s’habillant d’une enveloppe très raffinée dans sa composition ».