Architecture    Transport    Culture    Éducation   
Maison de l’aérospatiale du Grand Montréal

Le projet de la Maison de l’aérospatiale du Grand Montréal (MAGM) est le résultat d’une démarche de consultation effectuée auprès de différents intervenants de l’industrie aérospatiale, suivie d’une étude d’opportunité (2009-2010) et d’une étude de faisabilité (2010-2011). L’objectif de la MAGM consiste à doter le Grand Montréal d’un lieu d’envergure pour faire connaître les réalisations du domaine de l’aérospatiale.

Pays

Canada

Ville

Saint-Hubert

Client

Développement économique Longueuil (DEL)

Superficie

3 600 m2

Année

2010-2011 / étude

Partenaires

Raymond Chabot Grant Thornton

Le concept architectural proposé permettra d’accroître le rayonnement de la MAGM et de l’école nationale d’aérotechnique (ÉNA) au cœur de l’agglomération de Longueuil. Il se caractérise par l’aménagement d’une aire d’exposition et de diffusion qui transformera entièrement la façade du bâtiment de façon à lui donner une nouvelle entrée principale contemporaine et novatrice, à l’image de ce secteur d’activité qui se doit d’être à la fi ne pointe de la technologie.Le projet architectural de la MAGM comprend:

  • l’ajout d’une vitrine technologique, d’un centre de documentation, d’une salle d’exposition et d’une salle de diffusion multimédia d’une superficie totale de 3 600 m2.
  • Ces ajouts nécessiteront la démolition d’une partie du bâtiment, qui sera remplacée par une construction sur deux étages respectant la volumétrie du bâtiment existant;
  • la relocalisation de la bibliothèque de l’ÉNA et des salles de cours qui permettra une synergie du savoir entre l’institution d’enseignement et la MAGM;
  • la construction d’une tour de 15 m qui permettra aux visiteurs d’observer les installations aéroportuaires environnantes;
  • le réaménagement intérieur de l’ÉNA avec la création de deux parcours exploratoires distincts, soit un d’observation et un d’immersion.

L’ouverture de l’institution sur son environnement est exprimée par de grandes parois vitrées sur les façades avant et latérales ainsi que par une porte de hangar typique aux installations aérospatiales. En outre, deux puits de lumière continus aux extrémités de la toiture favoriseront l’éclairage naturel de l’aire d’exposition et de la nouvelle bibliothèque en plus de créer un lien visuel avec le ciel, lieu d’exploration et de transit aérien.

L’ensemble du projet permettra la mise en valeur des actifs existants, à savoir les nombreux aéronefs qui se trouvent dans les hangars situés à l’arrière du bâtiment, auxquels les visiteurs auront accès, ainsi que le tout nouveau plateau technique du Centre technologique en aérospatiale (CTA). Ce nouvel ensemble intégré permettra d’enrichir l’expérience des visiteurs ainsi que de renouveler le sentiment d’appartenance et la fierté des étudiants et de la communauté de l’ÉNA.

Projets similaires