Ateliers Castelnau

Situés au coeur d’un îlot atypique (traditionnellement institutionnel) Les Ateliers Castelnau présentent, à l’instar de ceux construits sur les lots voisins, un ensemble implanté sur un seul lot de grande dimension et dont la facture architecturale reflète une identité propre. Le projet s’inspire des activités d’imprimerie qui avaient lieu sur le site. L’architecture classique de la façade principale du bâtiment des anciens ateliers est mise en valeur par l’implantation symétrique du nouveau volume d’habitation et de la phase 2 du projet. Les pavillons regroupés composent des sous-ensembles à l’échelle humaine et forment des cours intérieures appropriables. Le bâtiment historique bâti en 1926 sera d’ailleurs revitalisé et converti en copropriétés dans la phase 4 du projet.

Pays

Canada

Ville

Montréal

Client

DevMcGill

Superficie

8 282 m² (89 146 pi²)

Année

2018

Électromécanique

Genimac

Structure

Leroux+Cr

Aménagement Paysager

Provencher_Roy

Aménagement Intérieur

Gauvreau Design

Suivant les formes d’impression positive et négative, les façades opposeront des loggias en retrait du côté rue et des balcons en saillie du côté cour. Plusieurs clins d’œil sont faits à l’imprimerie, comme les couleurs primaires mises de l’avant, de grosses lettres au mur du lobby, ou encore les cases postales faites d’anciens casiers d’imprimerie.

Des espaces et des liens verts visibles à partir du domaine public, composent trois généreux espaces extérieurs de différentes natures qui sont aménagés entre les pavillons. Ils sont liés entre eux et au parc Jarry adjacent par des sentiers piétonniers.

En plus des halls d’entrée communs, chaque logement situé au rez-de-chaussée a une entrée individuelle. La multiplication des accès aux nouveaux bâtiments favorise l’animation de la rue De Castelnau à l’échelle du piéton.

Le concept de paysage tire son inspiration du contexte d’insertion et s’inscrit en continuité avec le projet Castelnau adjacent. À la lumière des recherches sur l’histoire du site et de ses occupants, la thématique est d’abord associée au projet de reconversion de l’ancienne Institution des sourds-muets qui a intégré des éléments de commémoration liés aux techniques d’impression utilisées autrefois, notamment, le dessin, la couture, la menuiserie, la cordonnerie, et principalement l’imprimerie, qui fut un métier pratiqué durant plusieurs années en ce lieu. Les aménagements au sol sont inspirés du motif de base de l’art japonais du pliage du papier, l’origami tout comme les couleurs primaires mises de l’avant.

Projets similaires