Terminal de croisières et Jetée Alexandra

Le projet de réhabilitation de la jetée Alexandra et de la gare maritime Iberville vient récupérer l’ancienne jetée portuaire pour la transformer en une promenade fluviale de qualité exceptionnelle qui viendra se greffer au réseau piétonnier instauré depuis quelques décennies en bordure du fleuve Saint-Laurent. Par ailleurs, la Gare maritime internationale Iberville, construite en 1967 sur la jetée, est aussi totalement rénovée pour pouvoir offrir aux croisiéristes arrivant à Montréal des installations modernes et une image digne des lieux..

Pays

Canada

Ville

Montréal

Client

Port de Montréal

Superficie

25 000 m2

Année

2017

Électromécanique

Pageau Morel et associés

Structure

NCK

Aménagement Paysager

NIP PAYSAGE

Aménagement Intérieur

Provencher_Roy Design intérieur

Autres Collaborateurs

Urbanisme : Provencher_Roy Urbanisme / Infrastructure maritime : WSP Group

Le contexte

Située sur un site exceptionnel, la jetée est l’un des principaux quais construits au début du 20e siècle, à une époque où Montréal était l’un des plus importants ports d’exportation de céréales au monde. D’une longueur de 305 mètres et d’une largeur de 91 mètres, la jetée était occupée au départ par quatre immenses hangars de deux étages.

En 1967, la Gare maritime internationale Iberville, peu propice aux mouvements des piétons, était réservée aux voitures, situation qui s’est amplifiée au moment de la conversion des hangars en espaces de stationnement. Aujourd’hui, malgré des investissements de maintien importants au cours des dix dernières années, ces infrastructures, situées au cœur du Vieux-Montréal, présentaient des signes marqués de vieillissement et de désuétude opérationnelle qui compromettaient leur capacité à continuer de rendre les services attendus.

La promenade publique

Les piétons sont invités à emprunter une esplanade paysagée située sur le toit des installations portuaires. Ce parcours piétonnier vient compléter le réseau des espaces publics du Vieux-Port et retisser, de manière exemplaire, les liens entre la ville et le fleuve Saint-Laurent.

« Dès le début du projet, notre intention était de prolonger le parc linéaire du vieux port à l’intérieur de la jetée. On désirait créer un espace soulignant la richesse du lieu tout en proposant un parc, un lieu de détente, un espace que les gens peuvent s’approprier », conclut Sonia Gagné, associée et architecte chez Provencher_Roy.­ »

La gare maritime

La gare maritime, avec son architecture totalement remodelée, accueille désormais ses passagers au niveau du sol plutôt qu’à l’étage supérieur de la jetée, ce qui permet d’y rationaliser les mouvements véhiculaires et de dégager des espaces à l’usage exclusif des piétons. L’aménagement paysager prévu, au sol, permet une plus grande fluidité de mouvement, simplifiant considérablement l’accès des véhicules aux installations portuaires et aux espaces de stationnement encore disponibles dans les anciens hangars.

La tour signalétique
L’un des aspects les plus innovateurs de ce projet consiste en l’ajout d’une tour de de près de 90 mètres dont le rôle premier sera de signaler la présence de la Jetée Alexandra. La tour servira par ailleurs de lieu d’observation unique sur la ville et le fleuve, grâce à des plateformes positionnées en hauteur et permettra aux voyageurs de découvrir la métropole dès leur arrivée sur son port. Elle sera également un élément de transition entre l’esplanade surélevée, la gare maritime et le nouveau parc de la pointe de la Jetée Alexandra. Le vocabulaire architectural élaboré pour la tour et sa structure fait allusion au riche passé industriel du port.

Enfin, la tour sera dotée de systèmes d’éclairage permettant à des créateurs d’imaginer des œuvres lumineuses qui métamorphoseront les lieux selon les saisons et les événements à célébrer. Elle deviendra ainsi un canevas pour ces artistes de la lumière qui s’illustrent à Montréal et à travers le monde depuis plusieurs années.

Projets similaires