Mobilier – Grande Bibliothèque et Archives Nationales du Québec

Le choix du mobilier destiné à la Grande Bibliothèque a fait, tout comme l’édifice, l’objet d’un concours. Pour notre proposition, lauréate, nous nous sommes inspirés d’un tableau d’Antonello de Messine, peint au 15e siècle, et intitulé Saint-Jérôme dans son étude. Une autre source d’inspiration a été le mobilier de bureau à plan de travail incliné conçu, dans les années 1960, par le designer danois Jens Risom, précurseur de l’approche ergonomique.

Le défi consistait à concevoir l’ensemble du mobilier de la Grande Bibliothèque, des plans de travail aux fauteuils et lampes de lecture, des tables de conférence aux modules pour écoute multimédia et au mobilier pour l’Espace Jeunes. Le concept devait, entre autres, s’harmoniser au style et aux matériaux proposés par les architectes dont le bois, très présent.

Afin d’éliminer les assemblages dans la partie pliée des surfaces de travail, un principe de pliage inédit a été repris dans l’ensemble des travaux d’ébénisterie de ce projet, ce qui a permis d’économiser temps et argent. D’astucieux repose-pieds ont également été créés pour cacher les multiples fils provenant de la colonne centrale des piètements. Enfin, une artiste verrière québécoise a réalisé 500 lampes de lecture avec abat-jours, composés d’un verre clair à l’extérieur, d’un verre émeraude au centre et d’un verre givré blanc à l’intérieur, servant de diffuseur.

Pays

Canada

Ville

Montréal

Client

Grande bibliothèque et Archives nationales du Québec

Année

2002