Passage Saint-Pierre

La création du Passage Saint-Pierre s’inscrit dans la poursuite du développement du réseau piétonnier de la ville souterraine de Montréal et fait partie des projets périphériques arrimés aux aménagements du Quartier international de Montréal (QIM). Situé à la limite est de l’atrium du Centre de commerce mondial de Montréal (CCMM), le Passage assure l’accès au réseau souterrain du QIM. De là on accède, protégé en tout temps des intempéries, au Palais des congrès relié à la station de métro, au bâtiment gouvernemental de la Caisse de dépôt, aux stationnements souterrains et à la place Jean-Paul-Riopelle.

Pays

Canada

Ville

Montréal

Client

Société immobilière Trans-Québec (SITQ)

Année

2001-2004

Entrepreneur

Magil Construction

Électromécanique

Planifitech Inc.

Structure

Genivar

Dans l’espace non construit de l’ancienne ruelle des Fortifications, entre la rue Saint-Pierre et l’entrée existante du CCMM, le Passage Saint-Pierre déploie son volume d’acier et de verre. De cet espace totalement baigné de lumière naturelle, on découvre d’un seul coup d’oeil le patrimonial hôtel Saint-James, l’atrium du CCMM et l’hôtel InterContinental.

 

La structure du volume enveloppe l’espace du Passage, et soit s’appuie délicatement sur son environnement, soit s’en détache respectueusement, préservant ainsi l’intégralité architecturale de l’ensemble. La conception posait un défi de taille en raison des nombreuses contraintes physiques, spatiales et légales associées au site. La proposition finale a été approuvée par la Commission Viger et par le ministère des Affaires culturelles du Québec.

Défis :
Le principal défi dans la conception du Passage a été d’assurer le lien souterrain vers le QIM tout en maintenant l’accès du CCMM à la rue Saint-Pierre dans un espace relativement restreint, soit la largeur de l’ancienne ruelle des Fortifications. De plus, le respect du Code du bâtiment nous a imposé de concevoir la forme extérieure de l’atrium du Passage Saint-Pierre en fonction des critères de « façade de rayonnement » de l’hôtel Saint-James, dont la façade arrière borde le Passage.

Complexité :
Outre les défis énumérés ci-dessus, la réalisation du voile transparent recouvrant le Passage, telle une toile d’araignée, a nécessité de grands efforts techniques au niveau de la structure même de l’ouvrage et de la jonction des différents plans vitrés : tous les calculs des différents éléments de cette enveloppe extérieure ont dû se faire en modèle tridimensionnel et en coordonnées géodésiques. Les résultats de ce travail d’architecture sont à la mesure des efforts fournis pour sa réalisation : le Passage est un espace d’une grande légèreté, totalement transparent et baigné de lumière, de caractère résolument contemporain tout en s’harmonisant avec la structure plus classique de l’atrium. Les usagers en provenance du QIM et débouchant dans le Passage Saint-Pierre ont ainsi une vue directe et surprenante sur l’espace de la ruelle et l’atrium grandiose du Centre de commerce mondial de Montréal.