Pavillon Pierre-Lassonde – Musée national des beaux-arts du Québec | MNBAQ

AGRANDISSEMENT

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde du musée national des beaux-arts de Québec, réalisé par le consortium OMA* AMO Architecture P.C. / Provencher_Roy, apporte une nouvelle cohérence architecturale au Musée et permet d’augmenter de 90% l’espace d’exposition. Connecté aux autres bâtiments du MNBAQ par un passage de 130,6 mètres de long, il se veut un lieu de croisement entre la ville, le parc et le musée ainsi que le prolongement de ces trois lieux. Afin de tisser un lien entre le parc des Champs-de-Bataille et la Ville de Québec, de préserver l’église historique de Saint-Dominique, d’assurer une présence importante sur Grande-Allée et d’intégrer harmonieusement le nouveau pavillon, les nouvelles salles d’exposition ont été divisées, superposées et enfilées, créant une succession architecturale croissante du parc vers la ville.

 

Pays

Canada

Ville

Québec

Client

Musée national des beaux-arts du Québec

Superficie

12 000 m²

Année

2011-2016

Partenaires

OMA* AMO Architecture P.C

Entrepreneur

EBC

Électromécanique

Bouthillette Parizeau / Teknika HBA

Structure

SNC Lavallin - BPR Bâtiment

Aménagement Paysager

Fahey + Associés

Acoustique

Legault & Davidson

Éclairage

BuroHappold Engineering

Autres Collaborateurs

Oeuvre d'art - M. Ludovic Boney

Crédits

OMA

Photographe

Bruce Damonte, Stéphane Brugger, MNBAQ - IDA LABRIE, Office for Metropolitan Architecture (OMA)

Certification

Certification LEED NC Argent

Un porte-à-faux de 20 mètres annonce l’entrée principale du pavillon Lassonde. Construit avec un système hybride de fermes en acier, il abrite des espaces d’exposition complètement dégagés grâce à l’absence de colonnes de soutien.

 

Un escalier monumental en spirale de 79 marches ainsi qu’un escalier extérieur de 40 marches orchestrent des vues imprenables sur le parc, la ville et le musée.

Grâce aux sérigraphies et au verre texturé (qui satisfont aux exigences de performance mécanique de la certification LEED, ainsi qu’aux puits de lumière et aux fenêtres soigneusement orientées, un effet diaphane enveloppe le lieu transformant l’institution culturelle en un prolongement naturel du parc des Champs-de-Bataille.

Distinctions

2016

Prix INOVA en immobilier, Catégorie Service public, Institut de développement urbain du Québec (IDU)

2016

Prix d'excellence de la construction en acier de la région du Québec de l'ICCA, Catégorie Prix Coup de coeur du jury, ICCA

2015

Prix du mérite, Canadian Architect Awards of Excellence 2015

Projets similaires